Accueil » Actualités » École d’été | S’informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel | du 26 au 28 juin 2018

École d’été | S’informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel | du 26 au 28 juin 2018

C’est avec un immense plaisir que nous vous invitons à participer à l’école d’été que nous organisons fin juin (du 26 au 28) autour de la thématique «  S’informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel ».

Cette école, fruit de la collaboration entre ComSanté, le LabCMO et la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation, a pour objectif de proposer à toute personne liée à la production ou la consommation d’informations des clés pour faire face à ce phénomène central dans nos quotidiens.

Vous le constatez tous les jours, les « fausses informations » concernent toutes les dimensions de notre vie : fausses nouvelles, faits alternatifs, complot, post-vérité, on ne compte plus les dénominations employées pour rendre compte des phénomènes actuels de diffusion de contenus aux valeurs informationnelles extrêmement diversifiées. Les domaines de la santé s’avèrent particulièrement concernés, tant ceux-ci reposent sur la possibilité de s’accorder sur des connaissances reconnues par tous. Pour autant, scandales sanitaires et conflits d’intérêts ont fortement miné la confiance dans les expert.e.s traditionnel.le.s, préparant un terrain propice, non seulement à la circulation de discours alternatifs sur la santé, mais surtout à leur prise en considération par les populations. Ces enjeux font écho aux problématiques traditionnellement abordées en sciences de la communication. Les cadres théoriques et les approches qu’elles ont développés permettent effectivement de comprendre en quoi il ne suffit pas de prononcer un discours ou de formaliser une connaissance, il faut aussi se faire reconnaître comme source crédible, légitime, digne de confiance, compétente, sincère, bienveillante, etc.

L’école d’été a pour objectif de diffuser ces approches sous un format mobilisable concrètement par les décideur.e.s, éducateur.rice.s, chercheur.e.s et producteur.rice.s d’information touché.e.s par les fausses informations. Conférences et ateliers amèneront à s’approprier des grilles de lecture originales de ces phénomènes tout comme à appliquer des méthodes concrètes pour qualifier l’information ou la produire en favorisant sa reconnaissance.

Programmation 

Vous trouverez ci-joint un argumentaire plus détaillé de l’école, ainsi que le programme des trois journées. Celles-ci ont été pensées de manière à alterner apports théoriques et ateliers :

Première journée fournira des clés de définition des fausses informations, des mécanismes de leur diffusion et du contexte sociotechnique de leur succès puis proposera de mobiliser ces connaissances dans des études de cas
Deuxième journée abordera les littératies nécessaires pour s’informer et produire des informations avant de proposer aux participant.e.s de s’exercer au sein d’ateliers
Troisième journée proposera des sessions d’échanges entre intervenant.e.s et participant.e.s sur les enjeux principaux soulevés par les fausses informations

Télécharger la programmation

Voir l’affiche

 

Grand conférencier invité :

Quéré, Louis, École des hautes études en sciences sociales, Centre d’étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

Intervenant.e.s (liste en cours de finalisation) :

Brassard-Lecours, Gabrielle, Ricochet
Brin, Colette, Université Laval, Département d’information et de communication, directrice du Centre d’études sur les médias
Collin, Simon, UQAM, Département de didactique des langues, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation
Coutant, Alexandre, UQAM, Département de communication sociale et publique, directeur de ComSanté
Denault ,Vincent, Université de Montréal, Département de communication
Drouin, Josée Nadia, Directrice de l’Agence Science Presse
Dumouchel, Gabriel, Université de Montréal
Fleury, Jean-Marc, Université Laval et Fédération mondiale des journalistes scientifiques)
Le Deuff, Olivier, Université Bordeaux Montaigne, Institut universitaire et technologique, Département de communication
Letelier, Anne-Sophie, UQAM, Faculté de communication
Maxwell, Thomas, UQAM, Département de communication sociale et publique
Mottet, Martine , Université Laval
Millerand Florence
, UQAM, Département de communication sociale et publique, co-directrice du LabCMO
Plante, Thierry, Spécialiste en éducation aux médias chez Habilomédias
Petit, Benoit, Conseiller pédagogique, Commission scolaire de Ste-Hyacinthe
Proulx, Serge, UQAM, École des médias
Roy, Jean-Hugues, UQAM, École des médias
Turbide, Olivier, UQAM, Département de communication sociale et publique, directeur du Laboratoire d’analyse de presse
Vitali-Rosati, Marcello, Université de Montréal, Département des littératures de langue française, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les Écritures numériques
Yates, Jeff, journaliste à Radio-Canada

 

 

Informations pratiques :

Dates : 26 au 28 juin 2018
Lieu : Université du Québec à Montréal, Pavillon DS (320, rue Sainte-Catherine Est), salles DS-R515 et DS-R525

 

Frais d’inscription :

Étudiant.e.s  : 70 $ (taxes et frais en sus)
Chercheur.e.s : 120 $ (taxes et frais en sus)
Professionnel.le.s : 150 $ (taxes et frais en sus)

Les frais d’inscription couvrent la participation au colloque, les repas du midi, ainsi qu’un repas convivial le mardi soir.

 

 

À propos Élise Ducharme

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*